Le compost : un retour à la terre, tout simplement

Le compost : un retour à la terre, tout simplement

5 novembre 2019

Depuis quelques années, le concept de compost n’a cessé de gagner en popularité au Québec. Auparavant perçu comme une pratique un peu « hippie » et en marge de la société, le compost est aujourd’hui démystifié, encouragé et valorisé au quotidien, et ce, dans la plupart des municipalités québécoises. En plus d’être bénéfiques pour votre jardin, les matières organiques transformées en compost sont très écologiques. Saviez-vous que plus de 50% des déchets résidentiels peuvent être compostés? Si vous ne compostez pas déjà, voilà une bonne raison de vous y mettre dès maintenant. Privilégier le bac brun, c’est une façon simple et efficace de permettre à vos matières organiques d’éviter de finir dans un site d’enfouissement.

Qu’est-ce que le compost ?
Le compost est un processus naturel et biologique de transformation des matières organiques. Sommairement, cela consiste à les retourner à la terre pour s’en départir de façon écologique, et avoir la possibilité de les réutiliser par la suite pour fertiliser potager et plates-bandes. Grâce à un équilibre entre les matières dites sèches ou carbonées (feuilles et plantes mortes, fleurs séchées, etc.) et les matières humides ou azotées (épluchures, restes de fruits et légumes, etc.), il est possible de créer un compost de qualité qui ne dégagera que très peu ou pas d’odeur. Varier les étages de matières organiques dans votre bac est simplement une question d’habitude.

Le compost domestique
Composter à la maison demande un peu plus d’organisation, mais cette pratique naturelle est accessible depuis toujours. Tout d’abord, si vous avez un très grand terrain, il est possible de laisser votre compost en tas dans un endroit plus reculé, à l’abri des yeux. Bien que peu esthétique, cette technique fonctionne très bien avec les terrains plus boisés. Il est aussi possible de vous munir d’un bac de compost domestique. Plus esthétique et adapté aux espaces plus limités, celui-ci vous permettra de composter même sur un balcon en ville. Ces bacs sont disponibles dans plusieurs magasins à grande surface ou, pour les plus bricoleurs, plusieurs sites web vous permettront de vous en construire un. Dans ces deux cas, le secret est de bien retourner le compost et de l’aérer! Si vous souhaitez démarrer votre propre compost domestique, le site Recyc-Québec vous fournira les bases d’une bonne gestion autonome de vos matières organiques avec un petit aide-mémoire à conserver dans la cuisine.

La collecte municipale des matières organiques
Finalement, la façon la plus simple de participer à valoriser le compostage collectif est sans aucun doute d’utiliser le bac brun fourni par votre municipalité. Rien de plus facile, vous n’avez qu’à le remplir en alternant le plus possible vos matières humides et sèches, puis le mettre sur le bord de la rue pour la collecte hebdomadaire.

Astuce simple, vous pouvez envelopper vos retailles d’aliments dans du papier journal, afin d’en faire des petites boules. Si l’idée de composter vous répugne et que vous avez l’espace nécessaire, vous pouvez toujours conserver votre bac de cuisine ou un sac de papier brun directement dans le réfrigérateur ou même dans le congélateur. Les odeurs, petits insectes et autres désagréments ne seront plus un problème, surtout en été. Or, il ne faut pas oublier de le sortir à chaque collecte et de rincer notre bac une fois de temps en temps. Il est aussi important de vérifier auprès de votre municipalité pour savoir ce qui va et ne va pas dans votre bac puisque les matières acceptées peuvent varier d’une ville à l’autre. Pour vous aider, vous pouvez télécharger l’application « Ça va où ? » qui vous informe sur le moyen de vous départir de différentes matières selon votre ville et votre région.

De plus, de nombreuses municipalités offrent l’activité annuelle du retour à la terre… et à la communauté. Il n’est pas rare de voir au printemps une journée de don ou de vente spéciale de compost à moindre coût. Une belle façon pour la municipalité de redonner aux citoyens et de lancer officiellement la saison des potagers.

Au final, n’oubliez pas que la meilleure façon de réduire le gaspillage alimentaire est avant tout de consommer les aliments avant de les composter. Le Groupe Tomapure vous offre des aliments frais et de qualité chaque saison. Consommez-les, cuisinez-les ou transformez-les en potage lorsqu’ils sont moins frais, puis, à la toute fin, déposez les restes dans votre compost afin de retourner à la terre ces nutriments fertiles. Chez Tomapure, la récupération des matières organiques provenant de nos légumes coupés fait partie intégrante de notre processus. Notre engagement envers la pratique de récupération visant à faire du compostage, nous permet de réduire à plus de 82.5 % les déchets de l’entreprise.

Composter, c’est une solution pour réduire son empreinte écologique.